Les enjeux

La continuité écologique

Augmenter la taille de la  police Diminuer la taille de la  police Imprimer Envoyer a un ami

La continuité écologique est un enjeu important sur le bassin versant du Couesnon notamment pour les grands migrateurs tel que le saumon atlantique.

Les ouvrages transversaux aménagés dans le lit des cours d'eau ont des effets cumulés très importants sur l'état et le fonctionnement des milieux aquatiques entrainant une certaine baisse de la biodiversité. Ces ouvrages font notamment obstacle d'une part :

  • au libre écoulement des eaux, ce qui accentuent le réchauffement des eaux et l'eutrophisation
  • à la libre circulation des sédiments, ce qui engendre un envasement des cours d'eau
  • à la dynamique fluviale, ce qui peut entrainer une perte de diversité hydrodynamique

mais aussi et surtout :

  • à la libre circulation des poissons migrateurs (amphihalins ou non)

La LEMA du 30 décembre 2006 a donc renforcé la réglementation en distinguant des nouvelles catégories de classement au titre de l'article L.214-17 du code l'environnement.

  • Les cours d'eau jouant un rôle de réservoir biologique nécessaire au maintien ou à l'atteinte du bon état écologique
  • Les cours d'eau dans lesquels une protection complète des poissons migrateurs vivant alternativement en eau douce et en eau salée (amphihalins) est nécessaire,
  • Les cours d'eau dans lesquels il est nécessaire d'assurer le transport suffisant des sédiments et la circulation des poissons migrateurs (amphihalins ou non).

Voir carte ci-dessous

Le SDAGE Loire Bretagne mais aussi le Grennelle de l'environnement insistent frortement sur le rétablissement des possibilités de circulation (montaison et dévalaison) des organismes aquatiques à des échelles spatiales compatibles avec leur cycle de développement et de survie durable dans l'écosystème. Une liste de 17 ouvrages sont considérés comme prioriaire par le Grenelle de l'environnement sur le bv du Couesnon.

Le bassin versant du Couesnon présente des potentialités importantes pour les grands migrateurs (saumon, truite de mer, lamproie, alose, anguille). C'est d'ailleurs le dernier bassin à acceuillir du saumon atlantique en Ille et Vilaine.

Les saumons colonisent actuellement le Couesnon, la Loisance, le Tronçon, la Minette et la Tamoute. Cependant on observe plusieurs ouvrages qui limitent sa progression sur l'amont de ces cours d'eau.

Voir carte ci-dessous

Le SAGE doit évaluer les possibilités de franchissement de chaque ouvrage par les différentes espèces de poissons migrateurs amphihalins et élaborer un plan d'action pour améliorer la circulation des espèces.

Pour plus d'informations

Carte - QESU20 - Franchissabilité des obstacles par le saumon
Carte - QESU18 - Réglementation continuité écologique et poissons migrateurs